-A +A

Se laisser guider au crépuscule

https://youtu.be/qHyL_KNic4U

Marc

Perdre ses repères en marchant dans la neige de nuit à la frontale, avant de se réchauffer avec un bon vin chaud... Qui dit mieux !

Au coucher du soleil

Trouver un moment sympa pour réunir les amis comme chaque hiver depuis bientôt 10 ans, voilà mon credo et bon GO (gentil organisateur) je n'ai qu'une seule directive : trouver quelque chose de pas trop cher et surtout pas loin de la maison (Saint-Etienne pour les uns, Lyon pour les autres). Cette fois j'ai dégoté le bon plan : une veillée nordique organisée par l'Office de Tourisme du Pilat !

Rendez-vous était donné à 17h, à la Jasserie, dans les montagnes, non loin du Bessat et de ses pistes de luge et de ski de fond. Objectif : chausser les raquettes et partir en rando en groupe à la tombée du jour et continuer "à la frontale" dans la nuit...De quoi motiver les aventuriers du dimanche que nous sommes, avec en prime un repas montagnard en fin de balade pour mettre tout le monde d'accord. 

Sur place, Florian, notre guide de montagne nous accueille, distribue les raquettes et nous faisons connaissance avec le reste du groupe avant d'entamer la balade en cette fin de journée idéale : un ciel s'est dégagé et la lumière du soir qui fait briller la neige... Après une montée entre les sapins couverts de neige, on arrive au Crêt de la perdrix et on profite des couleurs pastels d'un coucher du soleil apaisant !

Dans le silence de la nuit

Après une halte sur le point culminant du Pilat, Florian nous conseille de retarder l'allumage des lampes pour profiter un peu des étoiles et laisser nos yeux s'habituer, dans le silence, on regarde le ciel et on profite de ce moment particulier avant de poursuivre notre avancée comme de vrais gamins qui découvrent la neige de nuit dans une ambiance de colo de vacances.

Pendant une pause, Florian explique les différentes traces d'animaux et les sortes d'arbres et nous réchauffe avec des tisanes aux plantes et sa petite attention perso : un morceau de pâte de fruits maison ! Impossible de dire depuis combien de temps on est parti et encore moins de savoir où on se trouve, la nuit nous a fait perdre tous nos repères... 

On allume les frontales et on se avance comme une cordée d'aventuriers sur les sentiers ou à travers bois sans perdre de vue notre guide sans qui on risquerai de ne jamais la couleur (et l'odeur) du vin chaud qui nous attend. On entame la descente vers l'Auberge de la Jasserie pour passer aux choses sérieuses: quitter raquettes et combis pour se mettre à table !

Après l'effort, le réconfort !

Deux autres groupes nous ont rejoint ce qui donnent de belles tablées dans cette auberge mythique qui recueuillait les voyageurs perdus et je me dit que j'ai eu de la chance en réservant au dernier moment vu le succès des veillées... La salle est comble !

Les vins chauds et plats de charcuteries montagnardes arrivent, on discute, on se régale, un bon plat de viande et pommes de terre à la crême et champignons et pour terminer la soirée : une grosse part de tarte aux myrtilles (aussi célèbre que l'auberge dans le coin). Autant dire qu'on a pas envie que ça s'arrête...

Une chose est sûre, l'hiver prochain on réserve notre veillée nordique pour remettre ça, avec ou sans neige peut-être au départ de Saint-Régis-du-Coin ou Burdignes histoire de changer de décor et tester un autre resto !