-A +A

La tourbière de Gimel

Au milieu des carnivores

Marchez sur une tourbière les pieds au sec à la recherche d’une impitoyable mangeuse d’insectes !

Drosera, linaigrettes et libellules

Aux sources de la Dunerette, non loin de Saint-Régis-du-Coin dans la Loire, à 1 200 mètres d’altitude le sol s’est gorgé d’eau il y a environ 8 000 ans. Colonisé par la végétation et les mousses, le lac primitif s’est lentement transformé, pour léguer à ce paysage de montagne la tourbière la plus connue et la plus belle du Parc naturel régional du Pilat.

Au milieu des herbes hautes et bosquets de callune, le sentier aménagé sur caillebotis serpente au-dessus des coussins de sphaigne, principal ingrédient de la tourbe, une matière organique compacte, acide, pauvre en oxygène et en nutriments. Seuls des espèces végétales aux capacités d’adaptation spectaculaires pouvaient trouver ici un milieu propice à leur développement…
 

Parmi les plus remarquables, voici la drosera rotundifolia ou rossolis à feuilles rondes, qui étend ses courtes tiges vertes hérissées de cils rouges, comme pour mieux séduire qui voudrait s’en approcher.

Mais gare à sa beauté, qui cache bien sa gourmandise : instantanément elle capture sa proie, engluée et sans défense, qu’elle digère sans pitié. Pas de danger pour l’homme ! Haute de quelques centimètres, elle ne parvient à capturer que de petits insectes, et il faut être très attentif pour repérer entre les mousses, cette plante rare et protégée.

 

Dans ce réservoir d’eau et de vie foisonnant classé Natura 2000, d’autres espèces teintent ce lieu d’une certaine poésie : la linaigrette dont les houppes blanches et duveteuses transforment le paysage en champs de coton, les orchidées, papillons et tritons, le lézard vivipare capable de faire « geler » son organisme pendant l’hiver et la cordulie arctique : libellule des grands froids aux yeux vert-métallisés…

Balades entre terre et eau

Le sentier d’interprétation de la tourbière de Gimel, accessible aux poussettes et aux fauteuils roulants offre un instant privilégié pour s'éveiller en famille à la nature, les voir s’émerveiller à chaque découverte.

Et pourquoi ne pas ajouter un peu de magie à cette sortie en famille avec « Drosira et la tourbière musicale », l’une des 4 aventures-jeux dans le Pilat sur cet itinéraire qui tient plus de la balade que de la randonnée grâce aux panneaux informatifs permettant à chacun d’en savoir un peu plus sur les tourbières…Pour randonner autrement, un sentier équestre prend son point de départ à l’entrée du site tandis que les accros de la randonnée pédestre pourront cheminer de tourbière en tourbière : de Panère à Gimel.

 

A moins de 5 km de la tourbière de Gimel, les étangs de Prélager offrent une autre opportunité de complèter la découverte de ces milieux aquatiques foisonnants. Le plus grand d'entre eux n’est autre qu’une tourbière en devenir ! L'été, ces étangs se parent de mille nuances de vert et d'ocre : un jardin flottant, naturel et sauvage idéal pour une belle balade en famille, après un pique-nique sur l'aire boisée aménagée à proximité.