-A +A

La forêt de Taillard

À l'ombre des géants

Balades à la découverte du plus vaste massif forestier du Parc naturel régional du Pilat avec 1000ha de résineux, entre le Velay et le Vivarais !

Une forêt en héritage

Placée sous la protection des druides de la Gaule romaine qui en avait fait dit-on un lieu de rassemblement, la Forêt de Taillard est devenue une ressource vitale pour toute la région. Gibier, bois de hêtre pour la construction ou le chauffage : depuis le moyen-âge, il y a un peu de Taillard dans toutes les constructions anciennes des Monts du Pilat.

En l'an 1061, le seigneur Artaud d'Argental lègue ce domaine forestier et tous ses biens aux moines de la Chaise-Dieu en vue de la création du prieuré de Saint-Sauveur, en laissant aux habitants un droit d’affouage ou prélèvement de bois pour bâtir ou se chauffer. Bien qu’ayant quelque peu évolué, ce droit court encore pour les héritiers des habitants d‘alors.

Dans ce poumon vert où les grands sapins, épicéas et pins ont progressivement remplacé les hêtres, il est un arbre remarquable que les hommes n’ont pas eu le cœur de couper, le géant de Taillard : un sapin vieux de 200 ans qui toise les visiteurs de ses 49 mètres de haut ! On le repère facilement après un passage par l’abri d’Aiguebelle, une petite cabane forestière qui permet aux marcheurs ou cueilleurs de champignons et de myrtilles, de s’informer sur le site.

Dans la fraîcheur de ce coin de montagne, sous les résineux, de nombreux végétaux, mammifères et oiseaux rares évoluent en toute discrétion dans la fraîcheur des sous-bois ou à la cime des arbres : chauves-souris, chouettes de Tengmalm, martres, chevreuils, sangliers et milans royaux. Classé Zone Naturelle d’Intérêt Écologique Floristique et Faunistique (ZNIEFF), le cœur de la forêt fait l’objet d’une attention et d’une protection toute particulière.

Marcher, rouler, courir ou skier… dans les bois !

La forêt de Taillard, s’étire sur trois départements : la Loire (42), de l'Ardèche (07) et la Haute-Loire (43) et voit se croiser deux grandes routes de randonnées : le mythique chemin européen de Compostelle : le GR 65 et le GR 7 (de l’Alsace à Andorre) pour un total de 10 km en pleine forêt à faire à pied ou en trail pour s’oxygéner à fond !

En hiver ces sentiers de randonnées couverts de neige se transforment en pistes de ski de fond et raquettes sur le Domaine nordique de Burdignes, l’un des trois domaines skiables du Pilat.

Pour une virée à vélo, la Viafluvia passe au pied de ce bel espace forestier qui offre également aux vététistes aguerris une belle traversée de la forêt sur 8km en suivant le circuit de St-Sauveur-en-Rue n°1, entre Pilat et Vivarais du topoguide VTT avec en plus, au prix de quelques efforts après cette escapade dans les bois, une belle vue sur les crêts du Pilat vous attend à quelques kilomètres de Burdignes.