Le VTT dans le Pilat

Une longue histoire...

Les premiers circuits VTT de France !

Comme toute histoire, les prémices sont parfois flous. D’aucuns diront que c’est l’importation du BMX par Alain Poyet puis la constitution du mythique team « Z » que le VTT s’est lancé dans le Pilat. D’autres appuieront sur l’important rôle de quelques membres de la chambre syndicale du cycle de Saint-Etienne dont l’un de ces plus actifs membres, Raymond Crozet de la société Mécacycles.

Toujours est-il que le décollage du VTT dans le Pilat se produit en 1987 avec l’accueil de la deuxième manche du championnat de France VTT.
A la manœuvre, Robert Delolme, maire de Tarentaise, la commune hôte, et René Richard, Directeur du Parc du Pilat. Le duo croit au potentiel de ce sport comme appui au développement touristique du Pilat. Deux manches supplémentaires auront lieu en 1988 (la plupart des photos datent de cette manche) et 1989.

Milieu 89, il apparaît de plus en plus clair que le balisage d’itinéraires VTT seraient un formidable moyen de développer touristiquement le massif. Un groupe de travail se monte avec des références de l’époque (les frères Poyet, Delolme, Magand, etc…) piloté par les frères Hosotte originaires de Belfort.

Champions de vélo route, les franc-comtois se voient confier la construction d’une offre de 29 circuits VTT sur la base de propositions de pratiquants locaux. De février à mars 90, ils enchaînent les circuits et cumulent 80 km par jour : ceux de l’époque se souviennent les avoir récupérés exténués au Bessat après avoir arpenté le terrible secteur de la Valla en Gier.

La construction des itinéraires VTT progresse et le Parc du Pilat innove dans le balisage VTT : si la FFC propose déjà le fameux logo composé d'un triangle et de 2 disques, c’est bien le Parc du Pilat qui codifie le balisage marron PNR et le numéro de couleur sur la balise indiquant le niveau de difficulté. Le 1er mai 1990, les itinéraires sont inaugurés et le topo-guide lancé. Un succès record, 4000 topos écoulés en moins d’un mois et des vttistes affluant de toute la France les années suivantes. Parmi eux, sans doute des participants aux stages moniteurs VTT FFC : très régulièrement organisés dans le Pilat sous l’égide des frères Hosotte, ils permirent à des dizaines de moniteurs d’aller porter la bonne parole du VTT aux 4 coins de l’hexagone. Une contribution méconnue du Pilat à ce sport.

La  mise en place de points de location dès 1989 offre la possibilité à tout un chacun de pratiquer et lance des enseignes encore connus aujourd’hui des puristes). Des évènements exigeants demeurent comme la Trans-Bell Pilat, une traversée Saint-Etienne/Condrieu lancée avec le soutien de la célèbre marque de casque.